Le méliès ne fait pas de réservations individuelles mais de la pré vente. Si vous souhaitez pré-acheter vos places, vous pouvez vous présenter à l'accueil du cinéma aux heures d'ouverture.

Inscrivez-vous à notre newsletter :

Fermer
Fermer

29.06 > 05.07.2022

Réservations groupes
contact@lemelies.fr

Aujourd'hui :


Traces

Film français de Jean-Christophe Monferran, Martin de la Soudière (2020)

Durée : 1h00

PHOTOS
« En Lozère, en 1961, le cinéaste italien Mario Ruspoli tourne Les Inconnus de la terre (produit par Argos film). Film sur les paysans de ce département, et au-delà, sur les déshérités, sur l’homme isolé, comme le dit lui-même Ruspoli, il marque une date dans l’histoire du film documentaire. 50 ans après, Jean- Christophe Monferran, réalisateur, Françoise-Eugénie Petit et Martin de la Soudière, chercheurs familiers de ces terrains, retournent sur les lieux mêmes du tournage, pour tenter de retrouver les "acteurs" de jadis. Quelle mémoire gardent-ils de ce film ? Quels souvenirs personnels, quels pans de leur parcours de vie fait-il émerger ? Comment se le sont-ils approprié ? Les adultes racontent leur enfance à la ferme, leurs parcours respectifs et se souviennent avec émotion de Pierre Gazo, instituteur agricole itinérant, et du docteur Tosquelles, directeur de l’hôpital psychiatrique de Saint Alban (Lozère). Une interview de Michel Brault, chef opérateur de Mario Ruspoli apporte des informations sur la fabrication et le tournage du film. Les images de la campagne et des travaux agricoles en Lozère alternent avec les interventions et avec les nombreux extraits du film de Mario Ruspoli. »

« Les Inconnus de la terre. Depuis sa sortie en 1961, depuis que l’ai eu vu (j’étais encore adolescent), ce film n’avait depuis cessé de me poursuivre : comme film, en tant qu’œuvre cinématographique, un chef- d’œuvre pour moi (mais je n’étais pas et ne suis pas le seul) ; plus encore comme film documentaire, témoignage rare et singulier sur la condition paysanne, et, au-delà, sur la pauvreté et l’isolement. Rare à l’époque, et singulier, sans précédent ou presque. 2009 : le revoyant bien des années après et rencontrant, devenu ensuite un ami, un réalisateur, Jean- Christophe Monferran, je lui proposai de retourner en Lozère, mon terrain d’enquête principal, mais cette fois, non plus carnet de notes magnétophone en main, mais caméra au poing (celle de Jean-Christophe), sur les traces de l’auteur de ce film, Mario Ruspoli ; et dans d’autres villages que ceux qui m’avaient jusque-là accueilli. C’est, cinquante ans après, sur le tournage de Ruspoli que portait notre propre film, Traces, dans l’intention, sur le même terrain, de revisiter un film par un autre film. Non pas un documentaire lozérien ou régionaliste sur le temps passé (folklore paysan et nostalgie), mais tout le contraire : le temps qui a passé. Une enquête sur les mémoires, un film sur la mémoire. » Martin de la Soudière, « Film à film, 1961/2011, la Lozère revisitée. À la recherche des Inconnus de la terre de Mario Ruspoli ». ethnographiques.org, n° 30, Mondes ethnographiques, septembre 2015

/

Partager Traces     



Le méliès

Centre commercial du triolo
rue Traversière
59650 Villeneuve d'ascq

Adresse administrative

La rose des vents / Le méliès
Boulevard Van Gogh
BP 10153
59653 Villeneuve d'Ascq Cedex

Réservations groupes

contact@lemelies.fr

Salle classée art et essai, recherche et découverte, jeune public, intégrée à la rose des vents scène nationale Lille métropole.
www.larose.fr


le méliès est adhérent :


AFCAE GNCR l'ACID